En voiture Simone !

Stéphane Loubet
Labellisée « Fabrique de territoire » l’an dernier, Simone rassemble depuis 2015 les habitants de la communauté de communes des Trois forêts et des artistes autour de trois domaines : le champ artistique et culturel, les services aux habitants et l’expérimentation économique et sociale. Zoom sur un tiers-lieu pas tout à fait comme les autres…

Labellisée « Fabrique de territoire » l’an dernier, Simone rassemble depuis 2015 les habitants de la communauté de communes des Trois forêts et des artistes autour de trois domaines : le champ artistique et culturel, les services aux habitants et l’expérimentation économique et sociale. Zoom sur un tiers-lieu pas tout à fait comme les autres…

Pour un coup d’essai, c’est un coup de maitre que la Communauté de communes des trois forêts dans la région Grand Est a réalisé en créant, en 2015, le camp d’entrainement artistique SIMONE. Véritable tiers-lieu dédié à la création artistique, le site accueille des résidences artistiques, des ateliers réunissant professionnels et amateurs mais aussi tout un panel de services de proximité : marché de producteurs locaux, café associatif, espace de coworking, vide-dressing… un véritable lieu de rassemblement et d’échanges entre les habitants et surtout un épatant générateur de lien social entre les générations.

Allier éducation artistique, patrimoine et bien vivre ensemble

Et ce n’est pas la crise sanitaire qui va interrompre cette belle dynamique ! En mars dernier, Simone a lancé sa cantine. Si contexte oblige, il n’est pour l’instant possible que de commander à emporter, cette initiative semble promise à un bel avenir et a déjà trouvé son public qui envisage déjà avec gourmandise les projets avoués de lancer des cours de cuisine pour les petits et les grands ou encore des ateliers anti-gaspi.

Née de la rencontre de la compagnie de théâtre nie wiew et de la Communauté de communes des Trois forêts – qui souhaitait initier un projet riche de sens au cœur même des anciennes usines des bottes Le Chameau, véritable poumon économique devenue friche industrielle et au sein desquelles des générations entières de Castelvillanois et de Castelvillanoises se sont succédées – SIMONE est à la fois un hommage à ce site emblématique – réhabilité mais respectueux de son patrimoine industriel – mais aussi une façon de lui donner une seconde vie en favorisant le mix entre les générations et en cultivant la fierté d’appartenance autour d’un lieu si symbolique.

Un lieu fédérateur

Lieu protéiforme, SIMONE propose également chaque semaine des ateliers d’anglais et d’accompagnement à la transition numérique avec mise à disposition d’ordinateurs, formation aux démarches administratives et à la navigation sur internet…  Parmi les nombreux projets, la création d’une antenne de de la coopérative d’emploi est clairement engagée, avec le concours d’un collectif d’associations, afin d’accueillir des personnes en difficulté dans leur insertion sociale.

Financée par la Région Grand Est, la Direction régionale des affaires culturelles, le Département de la Haute-Marne et la Communauté de communes des Trois Forêts, SIMONE a tété labelisée, en 2020, Fabrique de territoires. Une récompense qui valorise un lieu imaginé pour désenclaver les territoires ruraux et qui vise, en impulsant une dynamique participative, à faire vivre le patrimoine historique tout en fédérant les acteurs du territoire au sein d’une véritable communauté.

Total
1
Shares
Contenu précédent

Le grand entretien : Alistair Schneider, fondateur et CEO d’Innouvo

Contenu suivant

Inclusion : les territoires à la baguette

Contenus similaires